Le pastel (Isatis tinctoria), plante tinctoriale, fut introduit en France au XIIème siècle. Grâce à lui, les artisans pasteliers de la Renaissance s’assurent, à partir du triangle Toulouse-Albi-Carcassonne, le monopole du bleu vendu dans toute l’Europe. Pour le produire, il fallait labourer, semer puis récolter les feuilles.

 

Le broyage dans les moulins pasteliers :

Durant cette opération, les feuilles étaient réduites en bouillie : on en récoltait une pulpe que l’on destinait à la fabrication de la teinture. Les moulins à traction animale, animés par une énergie douce et régulière, permettaient d’obtenir une pulpe homogène.

 

La fermentation :

Après broyage, la pulpe était mise à sécher six à huit semaines. Pour empêcher tout risque de moisissure, elle était sous surveillance constante. Durant cette période, une première fermentation débutait, permettant ainsi un façonnage. Réalisé généralement par les femmes, celui-ci comprenait la réalisation d'une boule de dix à quinze centimètres de diamètre. C'était la "coque" qui est à l'origine de l'expression bien connue "Pays de Cocagne", c'est à dire le pays des coques, symbolisant la source de toutes les richesses... Les coques, une fois sèches, étaient écrasées et mouillées pour déclencher une seconde fermentation. Celle-ci était la phase la plus délicate, nécessitant une surveillance de tous les instants pour maîtriser sa régularité. Pour accélérer la fermentation on pouvait rajouter du purin ou de l'urine humaine, pour la ralentir on pouvait aussi verser de l'eau claire. Cela donnait une mixture noirâtre qui devait être remuée régulièrement pour maintenir son homogénéité. A terme, après pulvérisation de la pâte, on obtenait ainsi un produit, d'aspect granuleux, que l’on appelait "agranat". C’est avec ce produit qu’on allait pouvoir fabriquer la teinture.

 

La teinture:

La couleur particulière du bleu pastel est obtenue par oxydation du jus verdâtre obtenu à partir des granulés d’agranat. En la mélangeant à d'autres teintures, on pouvait réaliser d'autres colorations (verts, pourpres) d'excellente qualité.

 

La découverte d’actes notariés atteste que Lautrec  était un lieu de commerce de balles de pastel, au XVI ° siècle, notamment au lieu dit « La Pastelerie » au pied du moulin actuel.

  

http://cocagne.tourisme-tarn.com

Partagez


Office de Tourisme du Lautrécois - Pays d'Agout

 Bureau d’information - Lautrec

  Rue du mercadial - 81440 lautrec

  Tél. : 05 63 97 94 41  -  Email : lautrectourisme81@gmail.com

 

 Horaires d'ouverture :

D'Octobre à Avril : Mardi au samedi 9h-12h30 et 14h-17h30

Mai / Juin / Sept. : Mercredi au samedi 9h-12h30 et 14h-17h30 / Mardi et dimanche 14h-17h30

Juillet / Août : Tous les jours 9h30-12h30 et 14h-18h

 

  Bureau d’information - St Paul Cap de Joux 

(juillet et août)

  Place de l’hôtel de ville - 81220 St Paul Cap de Joux

  Tél. : 05 63 50 17 01  -  Email : lautrectourisme81@gmail.com

 

Horaires d'ouverture :

Juillet / Août = Tous les jours 9h30-12h30 sauf le lundi

 

Communauté de communes :  cclpa.fr